francophoneeducation-logo2014-h

Francophone Education

francozone

Une approche globale pour la réussite des élèves et des communautés
PDF Imprimer Envoyer

La réussite des élèves dépend en grande partie de l’attitude et de l’implication de leurs parents, d’où l’importance d’encourager et de faciliter l’engagement de ces derniers. Si cela représente souvent un défi, la situation se complique en éducation francophone minoritaire où un nombre important de parents, dont beaucoup en couple exogame, ne peuvent communiquer en français. Or, la manière dont une autorité scolaire francophone (ASF) accueille et accompagne les parents reflète la priorité qu’elle accorde à la diversité grandissante de sa population cible, voire à la relève de la francophonie canadienne.

Afin d’assurer l’engagement du plus grand nombre possible de parents au sein d’une ASF, je propose une approche qui est à la fois globale (impliquant toutes les parties concernées) et systémique (intégrant l’accueil et l’accompagnement des parents conversant et non conversant en français dans des politiques et pratiques). Cette initiative comprend les composantes et les résultats escomptés suivants :

Assises

Un tel projet d’envergure doit reposer sur des assises solides. Il est donc essentiel de connaître les défis, les enjeux et les solutions identifiés par les parties concernées, soit les élus, les membres de l’administration, les directions d’école, le personnel enseignant, les parents et les élèves.

La consultation des six catégories d’intervenants représente l’étape initiale de l’initiative. Cela se fait lors de rencontres et d’ateliers permettant de recueillir des données qui, après compilation et analyse, seront présentées dans un rapport qui servirait de tremplin pour toute intervention subséquente.

La composante « assises » comprend les volets suivants :

1.  Élus et membres de l’administration

Les élus et les membres de l’administration de l’ASF identifient d’abord des priorités relatives à l’accueil et l’accompagnement des parents conversant et non conversant en français, ainsi que l’échéancier et les résultats visés du projet. Les paramètres qui en découlent sont ensuite partagés avec les directions d’école, le personnel enseignant, les parents et les élèves. En agissant de manière proactive, l’ASF souligne l’importance de l’initiative et transmet un message positif à tous les intervenants. On démontre également de l’ouverture à la concertation, élément essentiel à la réussite du projet.

2.  Directions d’école

La direction d’école joue un rôle de leadership primordial par rapport à l’accueil et l’accompagnement offerts à tous les parents, qu’ils soient conversant ou non en français. La personne à la direction doit connaître et appliquer les politiques et les procédures de l’ASF en collaboration avec son personnel, tout en reconnaissant le besoin qu’ont les parents de savoir ce que leurs enfants apprennent et leur désir de participer à la vie éducative.

Puisqu’il s’agit d’un rôle clé, j’anime une retraite d’une journée impliquant toutes les directions de l’ASF. Cela permet aux participants de discuter et de partager leur vécu, leurs réflexions et des pratiques exemplaires. Entre autres, on traite de la langue des communications orales et écrites.

3.  Personnel enseignant

Si la direction d’école fournit le leadership relatif à l’accueil et l’accompagnement des parents, c’est le personnel enseignant qui doit concrétiser quotidiennement l’approche préconisée. On constate cependant chez ces professionnels une gamme d’attitudes par rapport au rôle des parents. Ce troisième volet permet donc aux membres du personnel, lors d’un atelier offert dans chaque école, de partager leurs perceptions et d’explorer différentes façons de collaborer avec les parents. Entre autres, les participants identifient des gestes qui peuvent aider les parents non conversant en français à participer pleinement à l’éducation de leur enfant.

4.  Parents

L’initiative que j’ai développée offre la possibilité aux parents de se rencontrer et de s’exprimer, en français ou en anglais, lors d’un atelier bilingue offert dans chaque école. Il s’agit souvent d’une occasion unique pour les parents non conversant en français qui veulent participer davantage à l’éducation de leur enfant mais se sentent limités par la langue. L’atelier traite du mandat académique, culturel et communautaire de l’école et de la construction identitaire. De plus, puisque les communications représentent souvent une préoccupation importante chez les parents (et un défi certain pour plusieurs ASF), on aborde cette question de façon réaliste lors de l’atelier.

5.  Élèves

Qui connaît mieux l’importance de l’engagement parental que les enfants ? J’inclus dans mon initiative une consultation d’élèves du niveau secondaire car leur vécu a été influencé, de manière positive ou négative, par leurs parents. Un atelier d’une heure conçu pour les jeunes dans chaque école permet à ceux-ci de réfléchir à ce que leurs parents puissent faire pour les aider dans leur éducation. Les résultats de cet atelier sont des plus pertinents car les réflexions des jeunes, d’une perspicacité souvent impressionnante, peuvent fournir d’excellentes balises pour la suite du projet.

Rapport

Le fruit des consultations est présenté dans un rapport issu d’un processus publique et transparent qui permet de développer une stratégie à long terme basée sur des préoccupations, des besoins et des solutions identifiés par les divers intervenants. Le rapport comprend une compilation de données et une synthèse des résultats, ainsi que des recommandations. En reconnaissant les défis et les enjeux clairement exprimés, l’ASF peut établir un plan d’action qui favorise l’engagement de toutes les parties concernées.

Accompagnement

Si l’accueil des parents relève des directions et du personnel enseignant, on peut renforcer l’accompagnement en formant une équipe de personnes-ressources dont le mandat est d’animer des ateliers auprès des parents et de répondre aux besoins individuels. On élabore des ateliers en fonction des résultats de la composante « Assises » et selon les besoins exprimés au cours de l’année scolaire. J’ai formé plusieurs équipes de ce genre au fil des ans.

Ressources

L’approche consultative de la composante « Assises » favorise l’engagement des intervenants dont des parents vivant dans une variété de situations. Elle responsabilise les parents et les sensibilise à des façons dont ils peuvent participer à l’éducation de leur enfant. Cela mène souvent à une prise de conscience qui les incite à vouloir en savoir plus. Ils trouveront beaucoup d’informations dans le livre Fusion, ressource unique au Canada.

La composante « Ressource » inclut donc la fourniture de ce livre, rédigé en anglais, qui s’adresse surtout aux couples mixtes dont un parent est ayant droit francophone. Entre autres, le livre permet aux lecteurs et lectrices de mieux connaître la construction identitaire et le monde de l’éducation francophone. Mais toute personne qui s’implique dans l’école, tels que les membres de conseils de parents (tant francophones que non francophones), peuvent bénéficier des messages contenus dans Fusion. Les directions et les enseignants peuvent également apprendre beaucoup sur les diverses réalités des parents non conversant en français en lisant ce livre.

L’implantation de l’approche globale et systémique au sein d’une ASF permet d’offrir des rabais intéressants sur l’achat de Fusion au bénéfice des parents et des éducateurs.

Résultats escomptés

Les résultats escomptés de cette approche peuvent être considérables, tant au niveau individuel qu’institutionnel. À titre d’exemple, le texte suivant provient d’une lettre envoyée par un parent non francophone à la direction d’une école impliquée dans un tel projet. Tout détail personnel a été enlevé afin d’assurer la confidentialité, et les emphases proviennent du parent.

The new process that your system has piloted, from the presentation and ‘hands-on’ formative connection with us (exogames) by the consultant [Glen Taylor] that you engaged, through this evenings “Meet the Teacher” (complete with a general school introduction for us) was and is exemplary! In short, the undertaking by your school, board and most especially staff and teachers has not only renewed and rekindled my desire to be a part of my child’s school experience but in fact makes me feel like a partner. Your approach to the issue of engagement […] is an impeccable, strength-based approach that should be held as a model for all others to follow.

L’approche que cette ASF a adoptée, basée sur des consultations et concrétisée rapidement, a eu un impact important sur ce parent. Combien d’autres parents étaient aussi satisfaits mais n’ont pas pris le temps d’écrire une lettre ?

Les parents qui se sentent impliqués, qu’ils soient conversant ou non en français, deviennent des ambassadeurs pour leur école, pour l’ASF et pour la francophonie. L’engagement de ces parents se traduit aussi en une hausse de recrutement et de rétention d’élèves.

Conclusion

L’engagement des parents joue un rôle primordial dans la réussite des élèves. Si ces premiers ne connaissent pas le français, cela ne devrait toutefois pas les empêcher de participer à l’éducation francophone de leur enfant.

Si l’on parle de l’accueil et de l’accompagnement des parents depuis un certain temps, seule une approche globale (impliquant toutes les parties concernées) et systémique (intégrant l’accueil et l’accompagnement dans des politiques et pratiques de l’ASF), à laquelle on alloue des ressources humaines et financières, permet de faire des progrès durables et mesurables.

Ce que je propose représente une initiative concrète que toute autorité scolaire francophone pourrait entreprendre dès aujourd’hui.

Face à la proportion croissante de parents non conversant en français dans les écoles francophones, il est clair que l’avenir de la francophonie canadienne hors Québec dépend grandement de la volonté de chaque ASF d’agir.

 
Share