francophoneeducation-logo2014-h

Francophone Education

francozone

Une question d'habitude
PDF Imprimer Envoyer

La raison fondamentale pour créer des FrancoZones est d'aider les enfants à apprendre, améliorer ou maîtriser le français. Idéalement, ils deviendront tellement à l'aise dans cette langue qu’ils l’utiliseront spontanément, comme une habitude. Tout dépend de la fréquence et de la qualité du temps qu'ils passent dans leurs Zones.

Voici quelques conseils pour assurer que vos FrancoZones familiales aident votre enfant à développer des habitudes positives qui lui permettront de maîtriser le français :

Identifiez clairement vos objectifs

Jusqu’à quel point est-ce que votre enfant comprend, parle et peut-être écrit le français aujourd'hui? Y a-t-il des domaines spécifiques qui méritent une attention particulière? Par exemple, est-ce que votre enfant peut échanger sans difficulté avec sa parenté francophone au téléphone? Si elle ou il fréquente une garderie, une prématernelle, une maternelle ou une école francophone, y a-t-il des mots ou des concepts clés que vous pourrez l’aider à apprendre? Il faut réfléchir et discuter pour bien identifier des objectifs, surtout quand ils impliquent quelqu'un d'autre. Mais plus vous conceptualisez et visualisez ce que vous souhaitez accomplir, plus assurées seront vos démarches.

Engagez-vous de façon éclairée

Pour s’engager de façon éclairée, on doit se familiariser avec les avantages à long terme et les défis à court terme d’une entreprise. Parfois les gens vont mettre leurs idées sur papier, ne serait-ce que pour les clarifier et les organiser. Peu importe votre démarche, quand votre conjoint(e) et vous avez bien compris ce qui vous attend, vous devez vous engager tous les deux afin d’assurer le succès de vos FrancoZones familiales. Sinon, eh bien, cette belle initiative risque de tomber à l’eau.

Soyez réaliste

Il se peut que vous débordiez d’enthousiasme à l’idée de créer toutes sortes de FrancoZones, mais il est préférable de commencer doucement. Vous embarquez dans un marathon et non un sprint! Démarrez donc à un rythme confortable et suivez vos progrès attentivement. On peut fixer des mini-objectifs afin d'assurer qu’on ne s’épuise pas avant d’atteindre les premiers résultats importants. (En fait, il y a une différence majeure entre un marathon et l'approche FrancoZone. Courir de longues distances finit par devenir fatiguant, tandis que chaque borne que vous franchissez sur le chemin de la FrancoZone vous remplit d’énergie pour avancer plus vite et aller plus loin!)

Soyez conséquent(e)

La constance est la clé de la réussite de l’approche FrancoZone. S’il est difficile pour les adultes de former des habitudes positives, il l’est encore plus pour les enfants. Pourtant, ils s'adapteront à condition que vous soyez cohérent(e) dans vos paroles et actions. Si vous n'avez pas souvent parlé français à votre enfant, cela pourra prendre des semaines ou des mois avant que vous ne soyez tous les deux confortables. C’est donc du travail au début, mais votre autodiscipline et cohérence feront toute la différence entre le succès et l'échec.

Informez vos proches

Si vos familles étendues et vos amis savent que vous avez créé des FrancoZones pour aider votre enfant, et pourquoi, il y a de fortes chances qu'ils veuillent s'y joindre. C'est quelque chose à célébrer et à partager avec d'autres, pas à cacher! Ceci dit, si vous êtes mal à l'aise avec une FrancoZone qui s'étend jusque dans la sphère publique, ou si votre conjoint(e) l’est, vous avez quelque chose de fondamental à régler au niveau individuel et ensemble.

Amusez-vous!

Rappelez-vous que les enfants apprennent beaucoup en jouant. Les FrancoZones peuvent être très amusantes non seulement pour votre enfant mais pour vous et votre conjoint(e) aussi. Laissez donc sortir votre enfant intérieur lorsque vous entrez dans la Zone, et amusez-vous bien ensemble!

 

 
Share