francophoneeducation-logo2014-h

Francophone Education

francozone

S'impliquer à l'école
PDF Imprimer Envoyer

Comment est-ce que les parents peuvent s’impliquer à l’école francophone de leur enfant, surtout s’ils ne parlent pas français ?

La mauvaise réponse :

La mauvaise réponse est qu’ils ne peuvent pas. Même un parent qui ne comprend pas un mot de français peut trouver des façons de participer !

La bonne réponse :

La bonne réponse est qu’il n’y a pas une seule réponse. En fait, il y en a plusieurs ; vous en trouverez quelques-unes dans Fusion et d’autres dans la nouvelle ressource. Il s’agit de trouver une tâche ou un projet qui convient et à l’enseignante ou enseignant (ou à un autre membre du personnel tel le bibliothécaire) et à vous, ce qui doit se faire dans le respect mutuel.

Un petit exercice pour commencer…

On peut s’impliquer de plusieurs façons. Assister aux événements de l’école en est une, même si le parent ne comprend pas tout ce qui se passe. Ensuite, il y a diverses possibilités pour les parents qui veulent en faire plus, y compris des activités qui ne nécessitent pas de compétences en français.

Puisque cette implication prend du temps, l’exercice suivant (adapté de la nouvelle ressource) vous permettra de commencer à penser à vos options.

Pourriez-vous assister à…

Oui !

Peut-être…

Jamais.

  • un concert de décembre ou de fin d’année ?

 

 

 

  • d’autres événements au cours de l’année ?

 

 

 

  • une rencontre parent-professeur le jour ?

 

 

 

  • une rencontre parent-professeur le soir ?

 

 

 

Pourriez-vous participer dans la salle de classe ou ailleurs dans l’école…

  • le matin ?

 

 

 

  • le midi ?

 

 

 

  • l’après-midi ?

 

 

 

  • le soir ?

 

 

 

  • la fin de semaine ?

 

 

 

 

Une réponse positive à n’importe quelle question représente une porte qui s’ouvre. Maintenant, c’est à vous de l’ouvrir davantage en collaboration avec l’enseignant ou enseignante de votre enfant. Vous trouverez des idées aux pages 121–138 de Fusion et dans la nouvelle ressource.

Mais d’abord, prenez un moment pour réfléchir à ce que vous visez en faisant du bénévolat dans l’école. Voulez-vous démontrer que l’éducation est importante pour vous ? (C’est ce que vous ferez, peu importe la tâche qu’on vous donne.) Voulez-vous rencontrer d’autres parents ? Voulez-vous mieux connaître le personnel ?

Une activité populaire et productive

Une école à Ottawa a trouvé une façon gagnante d’atteindre tous ces objectifs, en tenant des « laminating bees ». (Quand les parents m’en ont parlé avec tant d’enthousiasme, je me suis Laminating_Beedemandé comment ils convainquaient les abeilles à entrer dans la lamineuse. Ensuite, je cherchais à comprendre pourquoi on ferait une telle chose de toute façon…)

Heureusement, une « laminating bee » n’a aucun rapport avec le laminage d’abeilles. Il s’agit plutôt d’une session de travail qui réunit des enseignants et des parents. Ces premiers ramassent tous les documents qu’ils veulent faire photocopier, couper, colorier et laminer. Un groupe de parents se joint à eux un soir ou un samedi matin, et ils travaillent tous ensemble comme un essaim d’abeilles pour accomplir ces tâches. L’école fournit une collation et du café.

Ce que les parents non conversant en français apprécient le plus, c’est le fait que ces sessions se déroulent en anglais, en français et dans toute autre langue que les gens veulent parler ! Il s’agit ainsi d’une excellente occasion pour les gens de se connaître, et les enseignants en bénéficient énormément.

Et chez vous ?

S’il y a une activité semblable dans votre école, ou si vous et votre conjoint(e) avez eu d’autres expériences (bonnes ou mauvaises), n'hésitez pas à les partager !

 
Share